Posted by Nicolas On mars - 1 - 2011

Pour son entrée en lice dans la compétition, le vainqueur de la J-league 2010 se déplaçait en Chine avec la ferme intention de marquer son territoire.

C’est sans doute la première grosse surprise de l’édition 2011. Ultra-favori sur le papier, le champion de J-league 2010, Nagoya, s’est incliné sur le terrain d’Hangzhou, quatrième de la dernière Chinese Super League. Les buteurs : Luís Alfredo Ramírez à l’heure de jeu et Bali Maimaitiyili dans les derniers instants.

Vidéo :